D’après un récent sondage, Moncef Marzouki est la personnalié la plus populaire en Tunisie

La dernière étude de “3C Etudes” affirme que Moncef Marzouki est la personnalité en qui les Tunisiens ont le plus confiance ( http://www.babnet.net/rttdetail-53020.asp ).

Share and Enjoy: Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Print
  • Facebook
  • Google
  • e-mail
  • TwitThis
  • Wikio FR

Tags: , ,
Article lu 1 797 fois

8 commentaires pour “D’après un récent sondage, Moncef Marzouki est la personnalié la plus populaire en Tunisie”

  1. Hichem Guerfali dit :

    3C Etudes n’a rien à voir ni de près ni de loin ni avec Chakroun, ni avec une quelconque autre personne du champ politique. 3C Etudes est totalement indépendante. Renseignez-vous, vous verrez ! Quant à celui qui a prétendu la chose qui vous a induit en erreur, il a été apporté mille et une fois les preuves que tout ce qui a été raconté est totalement faux. Nous vous faisons confiance pour faire quelques recherches et vous rendre compte tout de suite de la vérité.

  2. El Manchou dit :

    @Hichem Guerfali : je me base sur les écrits de sami benabdallah :
     
    http://www.samibenabdallah.info/2012/04/23/lombre-du-milliardaire-chakroun-plane-sur-les-sondages-favorables-a-moncef-marzouki/
     
     
    Institut 3C Etudes est sous la totale influence de Nasr Ali Chakroun,le mlliardaire qui a soutenu Moncef Marzouki et dont la fille,Meriem, a été nommée conseillère au palais

  3. Omar Al Bashir dit :

    @El Manchou: Tu critique tout les partie Politique, mais selon toi existe t’il un partie apportant une solution et une alternative autre qu’une soumission au Golf au States ou à l’Europe?

  4. Hichem Guerfali dit :

    @El Manchou. Justement tout ce que raconte Sami Ben Abdallah sont des mensonges très faciles à vérifier. Et il n’y a pas de discussion possible. Les faits sont matériels et vérifiables. Il prétend, je le cite “Or pour le sondage d’avril 2012, l’enquête s’est déroulée entre le 27 et 30 mars 2012 mais n’a été rendue publique que le 20 avril 2012.
     
    Si 3C Etudes a mis presque 3 semaines pour publier ses résultats (contre 2 jours en janvier 2012) c’est à la demande expresse de Nasr Chakroun aprés avoir consulté Moncef Marzouki.
     
    Selon les informations précises dont dispose le Blog de Samli Ben Abdallah, Moncef Marzouki a pu consulter les résultats de ce faux Sondage depuis au moins le 10 avril 2012. C’est lui-même qui a demandé à Nasr Chakroun dont dépend l’institut 3C Etudes de reporter la publication des résultats au 20 avril 2012.
     
    Car la veille, le 19 avril 2012, Imed Dami, bras droit de Marzouki et Ministre directeur du cabinet présidentiel donnait une conférence de presse dans laquelle il destituait Abderraouf Ayadi de son poste de Secrétaire général du CPR”. Donc le sondage, d’après ce qu’il prétend serait sorti le 20 avril à la demande de Marzouki !!! Regardons les faits simples :
     
    Présentation de ce sondage que SBA prétend sorti le 20 avril, sur Nessma le 7 AVRIL et sur Wataniya1 le 16 AVRIL sur Hadith Essaa : (regardez sur Youtube, les videos y sont). Qu’est-ce que vous en dites ? Droit dans le mur ! :) Qui peut croire encore à de tels mensonges ?!! Je ne sais pas pour les autres articles, mais pour celui qui nous concerne, tout est faux !
     
    Je ne vais pas aller plus loin, car il suffit de lire. Les choses sont évidentes. J’ai lu (probablement comme vous tous), qu’en plus, Chakroun est plutôt du côté de Ayadi et non pas de Marzouki, et qu’il ne l’aurait pas invité au mariage de sa fille. Donc, le fondement même de la prétention est totalement faux aussi. Si Chakroun est du côté de Ayadi et non pas de Marzouki et que nous sommes sous l’influence (SBA a dit qu’il était actionnaire chez nous, mais a effacé cela de son facebook !) pourquoi est-ce que nos sondages disent que Marzouki est aujourd’hui le mieux placé dans le paysage politique, tous les mois ?!!! (ce qui est la réalité. Ce n’est pas notre opinion, c’est ce que pensent les Tunisiens).
     
    Par ailleurs, nos statuts (comme tous les statuts d’ailleurs) sont consultables publiquement. Notre société a été créée en 2002 et il n’y a ni Chakroun, ni aucune personne impliquée de près ou de loin dans la politique tunisienne. Nous sommes 4 jeunes tunisiens qui ont plutôt réussi leurs études et carrières professionnelles et qui avons voulu faire du bon travail, gagner notre vie, et réhausser l’image de la Tunisie, sans l’aide de personne (et c’est notre maleur. Tout le monde veut essayer de s’attribuer notre réussite et on ne comprend pas comment nous avons pu réussir sans que quelqu’un puisse partager cela avec nous). N’avez-vous pas remarqué que nous avons évité de travailler en Tunisie pendant 8 ans par refus de publier des faux sondages sous l’influence de qui que ce soit, pourtant, nous sommes de loin les mieux placés pour exercés ce métier en Tunisie, et que nous nous sommes distingués au plus haut niveau en France, alors qu’il aurait été mille fois plus simple de le faire dans notre propre pays ?!! Si nous avions de telles introductions et facilités, pourquoi avons-nous fait ce choix si difficile, si ce n’était pas amour pour notre pays et par respect pour notre peuple ?!! Si nous avions ces facilités, pourquoi aucune banque depuis notre création ne nous a prêté 1 seul millime ? Si nous avions voulu courber l’échine on nous aurait donné des milliards ; pas prêté !! Et pourtant dans les actionnaires de 3C Etudes il y a des personnes des plus distingués dans leurs domaines au niveau international. Renseignez-vous !

  5. El Manchou dit :

    @Hichem Guerfali : désolé M.Guerfali, je m’étais basé sur l’article en question de Sami Benabdallah qui ne raconte pas des conneries d’habitude, je vais jeter un coup d’oeil sur les arguments que vous avancez avant de moidifier cet article.

  6. Hichem Guerfali dit :

    @ El Manchou. Je vous remercie de votre attention. Je vous fais confiance quant au jugement que vous porterez au vu des éléments fournis.
     
    Pour votre information, c’est nous qui avons appelé à l’interdiction des sondages politiques avant les élections du 23 octobre, tellement tout ce qu’on voit ne correspond en aucun cas à ce qu’on peut appeler sondage. ça n’existe qu’en Tunisie (pardon, c’est le cas aussi dans la plupart des pays du monde arabe). C’est tout, sauf des sondages et curieusement, personne n’est capable de voir cela. En tous cas pour revenir à ce que je vous disais, nous étions seuls contre tous à défendre cette idée. l’ISIE et l’INRIC ont fait venir des experts de l’étranger pour trancher cette question qui a semblé bizarre à tout le monde, y compris les experts étrangers qui sont plutôt pour la liberté d’expression. Mais quand ils ont écouté ce que j’avais à dire, ça n’a duré que 5 mn. C’est l’évidence même. Ce qu’on nous présente en Tunisie comme des sondages ne le sont tout simplement pas. Et ces comme cela que ces faux sondages ont été interdits. Nous n’avons pas demandé qu’on autorise les bons sondages et qu’on interdise les faux. J’ai demandé qu’on interdise tout, y compris les nôtres, pour éviter aux Tunisiens les mauvaises surprises, et vous avez vous que malgré tout, des mauvaises surprises, il y en a eu. Mais heureusement que ça n’a pas duré jusqu’au dernier jour, car le choc aurait été trop violent. Si nous étions sous la coupe (ou l’influence) de qui que ce soit, pourquoi aurions-nous appelé à l’interdiction de la publication des sondages, y compris les nôtres ?! Pourquoi ne pas favoriser ces personnes, alors que nous avons et de loin la plus grande force de frappe ; je pense que tout le monde s’en rend compte maintenant. Mais malheureusement, les mêmes réflexes continuent, chez les mêmes personnes qui avaient eu accès à nos sondages et qui connaissaient à l’avance ce que donneraient les élections du 23 octobre. Toujours la même technique de l’autruche, au lieu de regarder les choses en face (comme le montrent nos sondages) et réagir, changer, se rattraper. A continuer comme ça, il y aura encore bc de surprises lors des prochaines élections, avec un refus de tous de regarder la réalité en face. Le moyen-âge se prolonge en Tunisie !

  7. El Manchou dit :

    article rectifié mais j’ai toujours du mal à croire que sami benabdallah a pu raconter des bêtises

  8. Hichem Guerfali dit :

    Effectivement, moi aussi, j’ai eu le même mal que vous. Je lui ai proposé de le rencontrer sur Paris pour lui remettre en main propre copies de nos statuts. Je lui ai donné mon numéro de portable (français). Il ne m’a pas appelé. Il n’est pas venu. Pour les arguments présentés, prenez-les un par un. Aucun n’est exact. Evidemment, ça pose des questions sur la personne de SBA, que je ne connais pas et tout ce qu’on a pu lire avant. Comment peut-on inventer autant de choses sans fondement ? Et pourquoi le fait-on pour attaquer des gens honnêtes (j’ai la modeste prétention que nous en sommes l’un des exemples), sinon, tout le monde aurait entendu parler de nous en long et en large à l’époque Ben Ali, pour nos sondages tendancieux. Quand on est le fantassin de quelqu’un, on est habitué à servir de paillasson, on ne le devient pas à un moment déterminé. On naît (presque) avec la tare. Ce que je veux dire : si nous étions prêts à faire du lèche bottes (pour ne pas dire autre chose) pour Marzouki, pourquoi ne pas l’avoir fait pour Ben Ali ?! Faut autre logique dans la vie ! Et ceux qui lèchent aujourd’hui, sont ceux qui léchaient allègrement avant. Ce n’est que le léché qui a changé. L’acte est le même !

Laisser un commentaire